Retour sur PostgreSQL session#9

Chapeau
Dalibo, spécialiste français de PostgreSQL a fait hier un geste superbe envers la communauté open source ! Le partage de ses documents de formation. Douze ans d'expertise en 2000 pages ! À chaque fois que BOSSTEK est convié à un PGsession, c'est avec grand plaisir que nous y assistons. La dernière session, il y a quelque temps déjà, est encore bien présente dans nos souvenirs. La keynote de clôture, présentée par Oleg Bartunov, était l'occasion de parcourir l'historique des contributions communautaires développées pour PostgreSQL par les Russes. Solutions, outils, performance, développement, autant de sujets passionnants abordés au cours de cette session.
Champ média image
Media Image

Les événements PostgreSQL s’enchaînent à grande vitesse autour du globe. Rien que sur le mois de mars 2018 ce ne sont pas moins de 4 rendez-vous majeurs prévus. Vous avez déjà la possibilité de vous inscrire pour le 15 de ce mois pour le PGDay de Paris qui se tiendra à l’espace Saint-Martin.

C’est pour nous l’occasion d’évoquer le plaisir que nous avons eu d’être comptés au nombre de convives sélectionnés pour la PostgreSQL Session #9 qui s’est tenue fin 2017 à Paris.

Après une introduction de Jean-Paul Argudo, co-fondateur et gérant de Dalibo, organisateur de l’événement, une dizaine d’intervenants ont partagé leurs travaux sur PostgreSQL. Parmi l’équipe Dalibo : Virginie Jourdan, Damien Clochard.

Autre intervenant Dalibo, Etienne Bersac nous a fait un point sur les travaux de son équipe notamment sur l’outillage autour de PostgreSQL. Son outil Ldap2PG permet de synchroniser les rôles depuis LDAP. Nous avons même eu droit à une petite démo technique.

Thibaut Madelaine nous a parlé des nombreuses évolutions de PostgreSQL dont la version 10 est sortie le 5 octobre 2017. Sa présentation a fait la part belle au partitionnement déclaratif et la réplication logique.

Fabien Coelho professeur à l’école des Mines Paris Tech, nous a fait une présentation de pgbench WIP. Cet outil est un véritable couteau suisse, selon notre professeur des Mines, créé en externe par Mr Tatsuo Ishii en 2000. Il est aujourd’hui un outil bien utile et complètement intégré en version 10 de PostgreSQL.

Olivier Courtin (Data Pink) nous a parlé de l’intégration de Python DataScience, comme outil de traitement supplémentaire. PostgreSQL est vu ici comme outil de stockage et de manipulation de données.

Laëtitia Avrot nous a proposé sa méthode pour sauver le monde avec PITR en toute humilité. Ainsi que le moyen de ne pas perdre de transaction, en tout cas le moins possible en cas de restauration.

Thomas Poindessous de Skale-5 nous a présenté un comparatif Cloud Public d’offre de service DBaaS. C’est un service de bases de données managées qui permet d’éviter de se charger de l’installation du serveur, de PostgreSQL et même de configurer ses backups ou de la haute disponibilité, ceci grâce à l’éditeur de configuration des services.

Mais cette neuvième édition du PostgreSQL Session nous a surtout réservé une belle surprise. La présence de deux sommités russes. Une volonté des organisateurs de faire connaître, à un large public d’utilisateurs, la portée des apports des équipes russes au développement de PostgreSQL. En effet le positionnement russe par rapport à PostgreSQL repose sur la priorité faite des questions de la sécurité et de l’indépendance vis-à-vis de logiciels et systèmes majoritairement propriétaires de sociétés américaines.

Alexander Korotkov : est le CEO de Postgres Professional Development et un contributeur éminent de PostgreSQL. Il a couvert les apports de sa société à la communauté mondiale de l’open source le développement de la méthode d’accès de l’extensibilité de l’infrastructure.

Vignette

Oleg Bartunov est membre émérite du PGDG (PostgreSQL Global Development Group) et CEO de Postgres Professional. Dans une ambiance studieuse mais décontractée, Oleg Bartunov a conclu cette session par un petit rappel historique. Il nous a retracé la chronologie des apports fréquents et réguliers des Russes à PostgreSQL, de 1996 à nos jours. En passant par le premier Patch russe sur la version 6.0, PITR, GIN, JSON, JSONB (le B pour Better), RUM et il nous a également rappelé que la contribution des Russes n’est pas que du développement. En effet l’éléphant du logo a été fait par un Russe. Et enfin de finir en nous donnant un peu de leur vision de ce que VODKA représente pour la communauté, même si ceci n’est pas encore une réalité. Selon Oleg (qui ne boit pas d’alcool) parti de GIN, il était évident de poursuivre avec RUM puis VODKA. Est-ce à dire que la vodka est plus forte que le rhum ? Certains en discutent encore…

Vous l’aurez compris nous nous sommes régalés. Tout ceci confirme qu’en dépit de l’avancement de certaines solutions propriétaires, PostgreSQL est une alternative viable et performante.

Vignette

 

Liens des vidéos de quelques présentations :
Keynote d'ouverture par Jean Paul Argudo
Laëtitia Avrot https://youtu.be/LX7Q_GRoCuI
Alexander Korotkov https://youtu.be/3e5yj0yS0yE
Keynote de clôture par Oleg Bartunov https://youtu.be/1UCvmxJFZ2Y.

laurent.bach
mar 2018

Newsletter

Restez informé ! Abonnez-vous à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.