Fusion Directory : La solution anti "geek barbu" ?

Chapeau
FusionDirectory est un gestionnaire d'infrastructure basé sur un annuaire de type LDAP.
Issu d'un fork du projet GOSA, il permet de gérer : les utilisateurs, les groupes, les services et plus encore !
Benoit Mortier répond aux questions de BOSSTEK et nous dit tout sur FusionDirectory.
Champ média image
Media Image
Commentaire
Benoir Mortier et Jocelyn Gizolme lors de l'intervention de Fusion directory chez bosstek en 2016

Interview de Benoit Mortier pour FusionDirectory

En quoi consiste FusionDirectory ?

FusionDirectory est né suite à l'arrêt du projet GOSA. Il a été forké par la communauté il y a un peu plus de 4 ans dans l'idée d'avoir une chaîne complète : inventaire, provisionning, affectation de la machine, et déploiement du système. Ceci en plus de toutes les autres fonctionnalités génériques. Ce projet est divisé en trois grandes parties, gestion des utilisateurs, systèmes et leurs déploiements des systèmes.

FusionDirectory est un projet libre ?

Tout ce qui est développé va directement dans le projet afin de bénéficier à tout le monde :

C'est un vrai projet libre sans version payante pour les professionnels.

Il regroupe une communauté active de 25 personnes en permanence sur IRC et près de 200 utilisateurs enregistrés dans la forge. En moyenne une à deux contributions extérieures par release sont intégrées, voire plus certaines fois. De nombreux clients paient des plugins ce qui a permis au logiciel de devenir très connu. Le problème résultant est la gestion d'un produit devenu populaire. On compte actuellement une trentaine de langues dont 5 sont presque totalement traduites, reflétant les endroits où FusionDirectory est le plus employé.

Comment se déroule le développement du projet ?

Nous refusons d'implémenter des fonctionnalités qui ne sont pas correctes, valides et qui ne correspondent pas à la réalité.

Beaucoup d'évolutions sont des demandes ou des contributions. Ce sont vraiment les décisions collégiales, il y a bien sûr une roadmap mais ce sont beaucoup de décisions collaboratives. GOSA avait beaucoup de hacks en tout genre et nous avons passé beaucoup de temps à les enlever. Aujourd'hui le logiciel est réécrit à 90 % avec notre API nous permettant d'écrire des plugins très rapidement. GOSA sur ce point n'est pas du tout satisfaisant comme peut en témoigner le manque d'optimisation du code. FusionDirectory supporte la norme Supann et peut même être mis à la place d'un ActiveDirectory.

Dans quel environnement FusionDirectory s'intègre le plus facilement : Open Source ou Propriétaires ?

En fait c'est une question politique ! La plupart des utilisateurs emploient des solutions Open Source même lorsqu'il s'agit de parcs Windows. En revanche dans le milieu pédagogique ce sont des environnements Mac non prévus pour être combinés à autre chose, ce qui augmente la difficulté.

Quelles sont les personnes qui participent au projet et sur quels outils s'appuient-elles ?

Nous avons un développeur à plein temps, un administrateur système, un contrôle qualité, les prestations en entreprise et toute une série de contributeurs-testeurs-clients/amis. Il y a également toute une communauté qui gravite autour. En 4 ans on compte 4500 bugs et wish list entrés dans la forge : c'est un véritable effort de réécriture. Les tickets se font dans la forge de FusionDirectory et pas ailleurs, c'est une gigantesque gestion de projet AGILE pour laquelle nous avons une plate-forme complète et automatique. Le moteur de cette intégration continue est Jenkins avec Proxmox en arrière plan, pour faire de la virtualisation. Cela nous permet de tester en intégration continue et de générer et publier automatiquement l'API documentée.

Concernant le déploiement des systèmes, avez-vous pour objectif de concurrencer des logiciels tels que Puppet ou Ansible, les spécialistes dans ce domaine ?

Le but ultime est de remettre les services près des personnes puisque c'est ce qui est important.

A l'heure actuelle notre solution combine FAI à Salt afin de procéder sereinement au déploiement, à la configuration et à la gestion d'infrastructures. Tout outil de configuration management a besoin de développeurs experts pour réaliser l'essentiel du travail, mais la difficulté soulevée est l'exploitabilité par du personnel non qualifié et ce à tous les niveaux du logiciel.

Aujourd'hui y a t-il des limites au produit sur lesquelles vous aimeriez travailler ?

Nous souhaitons réécrire la gestion des ACL internes à FusionDirectory : le concept est de pouvoir déléguer à n'importe qui le changement d'un ou plusieurs attributs voire d'une entité complète sauf qu'à l'heure actuelle le fonctionnement est encore très strict et ne le permet pas toujours. Un deuxième travail sera la réécriture du plugin DNS qui historiquement était fortement lié au système. Il y aura également dans cette version un plugin Community pour gérer des communautés et des projets via FusionDirectory. La prochaine réécriture à prévoir sera ensuite DHCP.

Est-il vrai que le succès d'un produit libre est parfois à double tranchant ?

En ce moment nous sommes dans une phase où le nombre d'utilisations n'est pas proportionnel à l'incidence commerciale. On ne s'en plaint pas mais c'est une réalité.

Un grand succès en logiciel libre n'engendre pas nécessairement les ventes qui vont avec.

La mise en place d'une stratégie commerciale nécessite qu'une personne y soit dédiée : le logiciel aujourd'hui est quasiment impeccable, la problématique est d'aller décrocher les contrats qui vont avec. Dans certains cas l'établissement de partenariats peut être une solution. Cependant nous gardons en mémoire une collaboration décevante soldée par un plagiat d'une personne n'ayant pas joué le jeu. Nous faisons du logiciel libre, comment pouvions-nous l'en empêcher ? De plus nous avons la volonté de conserver un standard de qualité.

FusionDirectory est sous licence GPL, ça fait partie des règles du jeu.

Ce n'est pas évident et le plus important selon nous pour l'instant est d'arriver à mener à bien les prestations, organiser les formations et prendre en charge le support, le tout de manière équilibrée.

Thumbnail

Benoit Mortier et Jocelyn Gizolme
lors de l'intervention de Fusion Directory chez BOSSTEK

administrateur
sep 2016

Newsletter

Restez informé ! Abonnez-vous à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.