Quelles sont les nouvelles clés de la réussite professionnelle ?

Chapeau
Comment identifier l’entreprise qui permettra de tirer pleinement parti de nos compétences ? Au fur et à mesure des années, l’expertise se renforce pour se transformer en un savoir-faire vecteur de valeur ajoutée pour l’entreprise. Est-ce que le savoir-faire suffit pour réussir professionnellement ? BOSSTEK livre sa réflexion, ou comment identifier les candidats qui favoriseront une dynamique de forte évolution et de réussite dans l’environnement Numérique.
Champ média image
Media Image
Droits d'auteur
BOSSTEK

Pouvons-nous vraiment encore faire carrière au même poste pendant 25 ans ?

C’est une époque révolue. Le savoir-faire d’aujourd’hui peut devenir obsolète demain.

Notre société nous pousse à toujours aller plus loin et plus vite. Les métiers évoluent, certains disparaissent et d’autres se créent. Il est devenu nécessaire de s’adapter. Nous admettons que le savoir soit disponible en ligne, nous ne prenons plus la peine de tout mémoriser. Le savoir-faire par contre nécessite de la pratique ou un transfert de compétence. Internet a facilité l’accès à l’information et a ouvert les portes de l’auto-formation. Il est possible pour tout un chacun de rester dans la course. Encore faut-il être en capacité de suivre !

Dans le secteur IT, notamment avec les technologies Open Source en perpétuelle innovation, cette nécessité d’adaptation permanente au marché est encore plus marquée ! Une des valeurs d’un consultant est son expérience et son savoir-faire en témoigne. Lorsque les technologies émergentes prennent le pas sur les technologies historiques, le savoir-faire doit rapidement évoluer.

Si le savoir-faire n’est plus une clé suffisante pour réussir, quelle est la clé à long terme ?

Selon nous, c’est le savoir-être ! La capacité d’apprentissage, le relationnel, la gestion du stress, l’organisation, la capacité d’écoute ou encore la motivation permettront de réussir. Au-delà d’avoir la curiosité nécessaire au maintien de ses compétences, en mission, un consultant représente la société. Il est ambassadeur de nos valeurs, de nos méthodes et se doit d’adopter les bonnes postures afin de répondre aux besoins des clients dans les meilleures conditions.

Nous accompagnons nos clients sur les technologies émergentes, peu matures ou peu utilisées. Une de nos missions est d’accompagner nos clients dans leur choix de technologies informatiques. Cela impose à la fois la connaissance de l’éventail des solutions existantes et la capacité d’en assimiler de nouvelles rapidement.

Chez BOSSTEK notre objectif est double :

  • Détecter les personnes qui possèdent le savoir-être et la capacité de s’adapter.
  • Proposer un cadre de travail qui permette à chacun de tirer pleinement parti de ses compétences.

Nous nous organisons pour assurer au quotidien la montée en compétence de nos collaborateurs sur les nouvelles technologies. Après détection des potentiels, nous mettons en place l’organisation pour favoriser leur épanouissement. Notre expertise se base sur la maîtrise de la technique et nous mettons à disposition de nos collaborateurs un laboratoire technologique. En complément, afin de favoriser la dynamique, nous portons aussi notre attention à l’accueil et à l’intégration. Les projets internes sont structurés de manière à ce que chacun puisse intervenir selon ses affinités et sa disponibilité. Nous offrons l’occasion à nos consultants entre autres de pratiquer les nouvelles solutions du SI et de contribuer aux projets de BOSSTEK.

Le recrutement ne fait pas exception parmi les métiers en évolution. On observe un glissement du règne des Job boards vers les réseaux sociaux. Le recrutement prédictif, la sélection par algorithme, le recrutement par des chatbots, bousculent d’autant plus le métier du recrutement. Cette nouvelle donne du marché de l’emploi impacte notre vision du recrutement. Alors que l’automatisation prend le pas, la volonté de BOSSTEK est de préserver la dimension humaine. Nous considérons l’entretien comme une véritable première rencontre. Nous souhaitons lui donner un sens. En évoluant vers un échange plus consistant et sincère, nous cherchons à dévoiler l’authenticité de ce savoir-être qui nous est cher.

À l’occasion d’une session de recrutement récente, notre dernière idée, « l’entretien trop facile », nous est venue en nous posant cette question :

Comment mettre en lumière le savoir-être plus que le savoir-faire ?

La vidéo suivante présente les réactions des candidats face au concept de « l’entretien trop facile ». Nous ne souhaitons pas révéler le « secret » du concept. Cependant, c’est un plaisir de voir que tous les candidats ont joué le jeu.

 

Video URL

 

Chez BOSSTEK, nous considérons que la raison d’être d’une entreprise de conseil n’est pas de trouver les profils « prêts à l’emploi » (c.a.d. prêts à envoyer en mission). Le savoir-faire et la technique s’apprennent. C’est pour cela que nous travaillons au quotidien à l’entretien d’une dynamique d’accompagnement visant à faire progresser et favoriser la réussite de nos collaborateurs. Cela passe aussi par un travail gravitant autour du savoir-être.

Avez-vous pensé à mettre en avant votre savoir-être lors de votre dernier entretien ?

Ce n’est pas facile de parler de soi. Connaître vraiment ses qualités, ce que l’on recherche et attend de notre futur employeur. C’est pourtant un élément incontournable ! Il s’agit là de marques d’objectivité, de lucidité, de motivation et de détermination. Trop de candidats se présentent sans véritable recul sur eux-mêmes. Sans avoir réellement mené la réflexion sur les attributs qui les caractérisent, ils ne se distinguent pas des autres postulants. Un recruteur est habitué à pratiquer une découverte des candidats. Il peut dans certains cas « lire entre les lignes », mais ne peut pas deviner ce qui n’est pas dit. Un candidat ayant une bonne connaissance de soi fait indirectement preuve de certaines qualités : un esprit critique, une aptitude à un certain regard, du recul, sur lui-même et une considération pour le regard extérieur.

Nous pensons qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais candidats. Il n’y a pas non plus de bonnes ou de mauvaises entreprises. Mais la qualité de la collaboration dépend des valeurs de chacun et de leur compatibilité. Face aux défis quotidiens, le duo collaborateur-entreprise est plus performant et solide lorsqu’il possède des valeurs communes. Les obstacles se métamorphosent en challenges. Nous avançons ensemble vers la réussite.

Nous n’avons pas encore la formule magique pour savoir si une collaboration sera fructueuse, mais nous y travaillons. De rencontres en rencontres, nous cherchons consciencieusement et de façon appliquée à améliorer la découverte de chaque candidat. Prendre le temps de bien faire les choses afin de nous projeter dans une aventure qui s’inscrit sur le long terme.

BOSSTEK construit son avenir avec celui de ses collaborateurs.

Le partage, la passion, l’expertise et la transparence : nos valeurs sont liées à l’Open Source.

Vous êtes vous déjà posé la question :

Quelles valeurs attendez-vous de votre prochaine entreprise ?

 

Entrez en contact

 

laurent.bach
mar 2018

Newsletter

Restez informé ! Abonnez-vous à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.